HISTOIRE BOXE FRANCAISE

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.



Lorsque le maître d'armes Michel Casseux dit Pisseux ouvre sa salle en 1825, il est le premier à enseigner l'escrime traditionelle et le nouvel art de la savate : l'escrime des pieds. Il est vraisemblable que Michel Casseux a réunit tout un ensemble de techniques disparates : style des ruffians, des bandits, luttes paysannes etc. Michel Casseux quelles que soient ses influences et ses inventions personelles est le véritable inventeur du système moderne appelé Savate. C'est Charles Lecour qui crée en 1830-1840, le sport de combat connu sous le nom de Boxe française. Il faudra attendre Charlemont pour que la savate-boxe française soit enrichie avec l'escrime des mains, la boxe venue d'Angleterre, donnant naissance à la boxe française codifiée telle que nous la connaissons aujourd'hui où l'on n'utilise que les poings et les pieds. La savate-Boxe française se distingue des autres disciplines pieds-poings par ses coups armés et le principe de la parade risposte de l'escrime au fleuret.

La savate-Boxe française se pratique sur un ring avec des gants de boxe, des chaussures et une tenue particulière appelée intégrale. Les gants déterminent le niveau du tireur ou tireuse (nom donné au pratiquant de la savate) : bleu, vert, rouge, blanc, jaune. Il y a ensuite le gant d'argent technique (assaut) et les gants de bronze et d'argent (combat). Les compétitions peuvent être des assauts (les coups ne sont pas portés (touches) et le tireur est jugé sur ses qualités technico-tactiques) ou des combats (on recherche la mise hors-combat de l'adversaire). Les combats ne se pratiquent qu'à partir de Juniors (18 ans) à la condition d'avoir le Gant Jaune.

Les coups donnés dans la savate-Boxe française sont :

* Les coups de pied :
o le chassé (frontal et latéral)
o le fouetté
o le revers balancé (frontal et latéral)
o le revers fouetté
o le coup de pied bas (de frappe et de déséquilibre)
o le revers groupé

* Les coups de pied interdits: (trop dangereux en compétition)
o le fouetté vertical
o le coup italien (derrière les genoux)
o les coups de genoux (présents dans la savate originelle)

* Les coups de poing :
o l'uppercut
o le direct
o le crochet
o le swing

* Les coups de poing interdits :
o le hacker (utilisable seulement à mains nues)
o Le Haymacker (coup donné en force avec les deux mains)
o Tous les coups de revers avec avant bras et les coups de coudes

Les coups de poing sont les mêmes qu'à la boxe anglaise où seuls les poings sont utilisés.La savate des origines utilisait principalement des coups à main ouverte : la gifle. En self défense ces coups avaient pour objectif d'aveugler, de déchirer les timpans, et d'assommer. Des prises de luttes étaient également utilisées pour finaliser un combat. Ces techniques considérées comme trop dangereuses ne sont plus enseignées.
A côté de sa pratique sportive décrite ci-dessus, la savate regroupe différentes activités utilisant son patrimoine pugilistique. Il s'agit des disciplines associées que sont la canne de combat et le bâton, la savate-bâton défense et la savate forme. Ces disciplines associées sont gérées au sein de la Fédération française de SAVATE par le CNCCB (Comité National de Canne de Combat et Bâton) et par des commissions nationales spécifiques (commissions nationales savate-bâton défense et savate forme).